vendredi 21 décembre 2007

10 cc de 2007 [2 de 10] : Neurosis

Given To The Rising

- Docteur Benton, j'ai un bon kilo de cérumen coagulé dans chaque oreille. En plus, j'ai les tifs collés à l'intérieur des pavillons et les lobes qui me tombent sur les épaules. Que dois-je faire ?
- Je ne vois qu'une solution : je vais vous prescrire 10 cc de 2007.

Oreilles fines, prudence.
Après 20 ans d'une carrière passée à bêcher les tréfonds d'un rock lourd et convulsif, Neurosis revient à la charge, bien décidé à nous en mettre plein la tronche, si possible à coups de pelles. Depuis 20 ans, Neurosis a fait des émules : Cult Of Luna, Sunn O))), Isis, Pelican, Black Cobra, ou chez nous Amen Ra ou Blutch. La liste de ceux qui pratiquent un rock qui s'écoute comme on avalerait des lames de rasoir est maintenant bien fournie. Et tous ont ce petit quelque chose qui n'aurait pas été envisageable si Neurosis n'avait pas enfoncé au préalable quelques portes au vérin pneumatique.
Aux commandes de ce nouvel album de Neurosis, un certain Steve Albini, producteur qui outre un très chouette nom de famille, affiche un palmarès digne de Lendl, Becker, Borg, Sampras, Agassi et Federer (et Thierry Champion aussi) réunis.
Sur ce Given To The Rising, on retrouve évidemment la voix caverneuse d'un Scott Kelly plus torturé que jamais, qui dégouline et s'épanche sur une forteresse de guitares en béton armé. Pas de doute, ici, c'est du lourd. Du très lourd. Ce qui n'empêche pas la subtilité de s'immiscer de ci de là. Mais au final, c'est quand même l'impression d'avoir été happé par une moissonneuse-batteuse qui l'emporte. Chaque riff, chaque ligne de basse, chaque changement de rythme se prend en frontal et à chaque fois, on y laisse un peu d'émail, quelques gouttes d'hémoglobine ou une caisse de neurones. Et n'essayez pas de fuir, car Neurosis vous poursuivra jusqu'en enfer. « At the center we will find you » répète sans cesse Kelly sur Fear and Sickness, un morceau qui ne devrait pas déclencher des dizaines de farandoles à la St Sylvestre. On demanderait bien à Neurosis de nous faire une reprise de La Danse des Canards, mais les mecs n'ont pas l'air particulièrement drôles...

La vidéo promotionnelle de Given To The Rising :



Le site officiel : www.neurosis.com

Aucun commentaire:

Publier un commentaire